5 septembre 2016

Gros préjugés sales


Grands slaques

Bras spaghettis, mains qui ballottent, pieds de clown.
Ils sont couverts de poils esthétiquement discutables. Leurs moustaches ne gagneront pas de concours de moustaches cette année, trop timides.
Leurs cordes vocales se sont rebellées. Tantôt orgue d’église, tantôt gazou, les instruments s’imposent à eux sans crier gare. Ils puent souvent.
Ils ont TOUS un grand rire innocent.


Poupounes électriques

Elles magasinent toutes chez Garage. Leurs poitrines sont boostées aux 2/3. (#LaSenza #pads #franchement)
Ongles thématiques (Halloween, Noël, St-Valentin), gloss, rallonges synthétiques, épilation intégrale et chandail bédaine tiennent du quotidien. On leur donnerait facilement 20 ans, pourtant, elles en ont 13. Adeptes du contouring, elles se fardent, en quête de l'illusion parfaite.
Elles se bitchent constamment.


Cerv-o-Clic, la nouvelle appli GRATUITE

Ça se passe au coin de la rue Price.

Je suis arrêtée au stop. (« Mille et un, mille et deux ».) C’est le truc que m’avait donné l’évaluateur pour mon examen de conduite. Ça fait 25 ans de ça, et faut que je me le dise  encore. Ma grand-mère paternelle vient du Maine. C’est comme ça que j’explique ma propension aux stops à l’Américaine.

Donc, mille et un, mille et deux.

Sur la rambarde de pierre, assis les pieds pendants, deux garçons de 13-14 ans. Leurs vélos gisent à terre, tordus, vaincus .

Les deux jeunes lunchent.

Mille et un. Une seconde vient de filer.

L’un s’esclaffe de la blague de l’autre, la bouche pleine mais on s’en fout. La seconde n’est pas à la bienséance, mais à la spontanéité, à l’éphémère, à la joie pure.

Mille et deux. Quoi déjà? Je viens juste d’arriver!

Je leur souris, je veux être invitée à leur table.

Et là, suprême beauté!  Le petit comique, tout sourire, me lève sa sanouitche!
Dans le genre « Hé! Salut, madame!  Bonne journée, là! » .

Je cligne des yeux. Je bats des cils. Focusse. Éclaircis. Croppe. CLIC!
Cette photo qui carrousselle* dans l’improbable diaporama de mon esprit est classée dans mes Favoris.

Triple like.

*Je viens d’inventer ça, moi là!  Joli, non?

_


Je suis à la bibliothèque de l’école.

Une élève de 12 ans s’approche de moi, tenant serré « Voyage au centre de la terre » de Jules Verne.

Elle est minuscule. C'est-tu une naine, coup donc? Je décide de laisser passer l’année avant de statuer.

J’ai le goût de m’en occuper comme d’une poupée. Lui faire des lulus à rubans.

Elle a des yeux francs, qu’elle tient grand ouverts. Je pense tout de suite à deux gros bleuets. Elle a tellement de mots en elle, ils semblent se bousculer au portail. De sa bouche s’échappe une phrase rapide, escamotée. Mon cerveau décode le message : elle voudrait s’assurer qu’il existe une suite à son roman. Un tome 2.

Elle a peur que non.

Une anxieuse, hein?

« T’inquiète, Poupée, Jules Vernes c’était une machine. Et y en a plein d’autres comme lui! Tu viendras me voir quand tu voudras les connaître! »

Sa petite bette rassurée… Ça valait cent piasses.

Je cligne des yeux. Je bats des cils. Focusse. Éclaircis. Croppe. CLIC!

Même pas besoin de filtre. 

Qu'est-ce que tu dis de ça, Instagram?

Cerv-o-clic, 
nouvelle appli gratuite, 
compatible avec Iphone ou téléphone à cadran.











2 commentaires:

Anonyme a dit...

Je viens d'installer CERVOCLIC sur mon téléphone à cadran. Tu es mon premier J'AIME. Dommage qu'il n'y a pas de J'ADORE.

Anonyme a dit...

Excellent texte intelligent provenant d’une belle femme intelligente et dynamique! Toujours aussi inspirante! Tu m’as encore fait réfléchir et encouragé dans mon cheminement. Merci!