16 octobre 2016

SUPER MÉGA BIG PROMO



Lorsque j’avais aperçu la vieille dame aux grosses lunettes, je m’étais tout de suite sentie attirée. 
J’aime les vieux oui, mais encore plus les grosses lunettes. 
Elle avait un doux sourire, et pour faire changement, ne m’avait pas littéralement sauté dessus quand j’étais entrée dans le magasin.
Son petit kiosque n’avait rien de clinquant, mais on devait lui reconnaître un esthétisme certain. Une influence vintage. Ça tombait en plein dans mes goûts, coup donc.
La dame avait déposée sur la nappe tricotée au crochet une petite affichette sur laquelle on pouvait lire : « MÉGA-KARMA, la meilleure façon de voyager ».

J’ai lu le dépliant. 

La dame me souriait toujours. Elle m’attendait, bien peinarde. 
Elle gagnait des points. Une vendeuse muette, wow, je le prenais comme un cadeau de la vie.

L’offre était alléchante mais risquée.
En gros, le programme proposait d’accumuler des points KARMA.
T’agis bien, tu gagnes des points
That's it.
En plus, c’est entièrement personnalisé!

Comment ça fonctionne?

Au moment de ta mort, selon le solde sur ta carte, tu te réincarnes dans une enveloppe de moindre à excellente qualité. Ça dépend vraiment de comment t’as géré ton compte.

Exemple :
-Choisir de NE PAS écraser une fourmi : 5 pts
-Choisir de NE PAS détester son dentiste: 15 pts
-Choisir de NE PAS faire un finger au signaleur sur le Boul. Saguenay, même s’il fait une job de cul en pleine heure de pointe. 100 pts
(Quand je vous disais que l’offre était personnalisée, c’était pas des farces.)

À GAGNER 

Pour ceux qui ont pété des scores, c’est le Nirvana direct.
Pour les bitches, les verreux et les violents, ça regarde pas mal moins bien :
-Pour un solde entre 15 000 et 20 000 points, tu te réincarnes en rat de laboratoire.
-Pour un solde entre 10 000 et 15 000 points, tu reviens en perce-oreilles.
-Et pour un solde de moins de 5000 points, que veux-tu c’est de même, tu deviens un poil pubien.
(Quand je vous disais que c’était risqué…)

Je me suis dit que j’avais tout à gagner. 
Les règles sont simples. À ma portée.

Il y a de ces occasions qu’on ne peut vraiment pas se permettre de laisser passer.

« Où est-ce que je signe? »

Et c’est à ce moment précis que j’ai ouvert les yeux.*

Oui, bon, j’avais rêvé.

Mais n’empêche.

L’idée m’est restée.


*Note de l’auteure à l’auteure : Il n’y a pas plus nul, sans envergure ni originalité qu’une finale où le personnage sort d’un rêve. Shame on you.

Aucun commentaire: